Dîner à Berlin : les trésors culinaires de Kreuzberg entre diversité et authenticité

Berlin attend les clients affamés avec d’innombrables bars, pubs et restaurants – de la simple saucisse au curry en passant par les amuse-gueules de la cuisine Fusion et les restaurants gastronomiques, tout est en abondance dans la métropole allemande. C’est surtout à Kreuzberg, probablement le plus éclectique de tous les quartiers de Berlin, que les visiteurs et les habitants trouveront quelques trésors culinaires. Dans ma recherche de plats délicieux et de moments forts de la gastronomie, on a visité trois destinations très différentes :

Bar Raval : Invité de Daniel Brühl

Le Bar Raval est situé dans le Wrangelkiez de Kreuzberg, directement dans le célèbre parc de Görlitz. Même si Daniel Brühl est l’un des directeurs généraux, vous ne le verrez ici que sporadiquement. Mais une visite vaut quand même la peine : le restaurant, qui porte le nom d’un quartier de Barcelone et qui rend hommage à la résidence secondaire de Daniel, propose une cuisine espagnole moderne et une atmosphère décontractée sans aucune prétention. Le menu propose des plats délicieux et créatifs qui oscillent habilement entre les classiques populaires et les délices sophistiqués.

Les tapas classiques comme les Patatas Bravas, les Pimientos del padrón ou la tortilla ne manquent pas, mais en général, le “Bar Raval” évite les clichés culinaires bien connus. De délicieuses friandises telles qu’un tartare de tomates et d’avocats, un tempura d’aubergines au miel ou des variations de gaspacho sont au premier plan. “Nous voulions proposer une cuisine moderne et de qualité, et non du folklore avec du flamenco et du jambon serrano au plafond”, explique l’un des directeurs généraux. “Le restaurant doit avant tout être authentique. Il s’agit de nourriture et de boisson, pas de sentiments de vacances”.

Ainsi, le mobilier simple ne détourne pas de l’essentiel, l’ambiance a une touche espagnole sans paraître artificielle : Les carreaux de ciment Art Nouveau et quelques objets discrets comme de vieux siphons ou des affiches originales des années 60 rappellent l’origine catalane. Les références au célèbre opérateur sont totalement absentes. Sauf un : À côté du comptoir est accrochée une petite affiche de film sur laquelle l’inscription “Adieu Lénine” a été corrigée manuellement en “Adieu Brühl”. Un rappel de l’un des critiques qui – typiquement Kreuzberg ! – ne voulait pas avoir un restaurant de célébrités dans son quartier. Mais le “Bar Raval” n’a pas du tout une attitude à la mode. Contrairement à “Gracia”, le deuxième bar à tapas de Daniel Brühl, qui a dû fermer ses portes après seulement neuf mois, le “Bar Raval” est devenu un lieu incontournable à Kreuzberg. Et cette fichue septième année est déjà terminée.

Il Casolare : Fort et savoureux

Ceux qui aiment les pizzas et les pâtes italiennes originales vont adorer “Il Casolare”. Le restaurant, joliment situé sur la banque Paul-Linke, n’est certainement pas une beauté – de punk à négligemment meublé, avec beaucoup de gribouillis sur les murs et l’agitation typiquement italienne, “Il Casolare” marque clairement des points avec sa cuisine authentique et non pas créative. L’énorme choix de pizzas savoureuses à fond mince et de belles variantes de pâtes compense le service pas si prudent. C’est bruyant ici – moins à cause des serveurs bruyants et beaucoup plus à cause des innombrables clients qui trouvent une place au “Il Casolare” chaque jour.

Les classiques allemands populaires comme la Pizza Hawaii manquent au menu. Au lieu de cela, le menu s’enrichit d’excellentes alternatives : la pizza “Patatona” propose des tranches de pommes de terre au romarin, l'”Oncredibile” des champignons, du salami épicé, de la viande des Grisons, des copeaux de parmesan et des noix comme garnitures, et le “4 Formaggi” est servi avec la mozzarella, le gorgonzola, l’asiago et le mascarpone. Le vin de la maison est potable et l’atmosphère est détendue. Pas élégant, mais extrêmement savoureux.

Markthalle Neuf : la diversité au bout des doigts

Si vous voulez découvrir la diversité culinaire de Berlin en un seul endroit sans avoir à marcher beaucoup, vous devriez absolument visiter la “Markthalle Neun”. Ce centre alimentaire créatif, situé non loin de la gare de Görlitz, propose des produits pour les besoins quotidiens, à la fois locales et des spécialités originales du monde entier. De petits étalages créatifs, une agitation amicale et une cuisine simple mais excellente font du Street Food Market un lieu unique non seulement à Kreuzberg, mais dans tout Berlin.

Ici, “Manger autrement” et “Faire ses courses autrement” sont à l’ordre du jour : les esprits créatifs comme les producteurs s’engagent à traiter les gens, les animaux et l’environnement avec respect, en mettant l’accent sur la valeur ajoutée locale et une transparence impitoyable. Les visiteurs intéressés ne trouveront pas ici un restaurant étoilé ou une cuisine sophistiquée, mais une cuisine honnête, accentuée par les saisons et un contact direct avec les producteurs engagés. Ouverte en 1891, la salle est l’une des trois dernières des 14 anciennes halles historiques de Berlin et un lieu de rencontre pour tous ceux qui apprécient l’artisanat authentique. Que ce soit le “Grinbox” avec des produits grecs traditionnels, le “Schaufenster Uckermark” avec des spécialités de lait, de saucisses et de jus ou le “Tartufo del re” avec des truffes, il n’y a pas de place pour l’ennui gastronomique dans la “Markthalle Neun”. A partir de mars, le “Bar Raval” s’y installera également avec un petit stand.

La scène culinaire berlinoise ne laisse rien à désirer et satisfait aussi bien le noble amateur de restaurants que le simple amateur de snacks. Une chose que les clients ont généralement en commun, c’est qu’ils recherchent leurs délices préférés principalement dans leur propre quartier. Parce que manger au restaurant doit aussi avoir quelque chose d’intime.

Trouver un bon site pour faire des rencontres à Charleroi
Hôtel-restaurant Les Sept Fontaines : Une cuisine traditionnelle et raffinée