Cuisine et culture gastronomique japonaises

gastronomique japonaises

La cuisine et la culture gastronomique japonaises La cuisine japonaise est l’une des plus saines et des plus variées au monde et a bien plus à offrir que les sushis, les ramens ou les tempuras. Nous vous donnons un aperçu de cette culture alimentaire et des coutumes japonaises.

Qu’est-ce qui caractérise la cuisine japonaise ?

La cuisine traditionnelle japonaise est appelée « washoku » et a été inscrite au patrimoine culturel immatériel mondial de l’Unesco en 2013. Traduit, Washoku signifie « harmonie des aliments » et c’est exactement de cela qu’il s’agit au fond : le goût et l’apparence doivent être en harmonie. Les aliments régionaux et saisonniers typiques en constituent la base. Il s’agit en premier lieu du riz, du poisson et des fruits de mer. Mais le tofu, les algues, les fèves de soja, les légumes, les œufs et les pâtes jouent également un rôle important. Cliquez ici pour trouver des ramen à Rouen. On boit généralement du thé vert ou du vin de riz traditionnel, appelé saké. Contrairement à d’autres cuisines asiatiques, les Japonais se contentent de relativement peu d’épices. En règle générale, seuls le dashi (bouillon de poisson), le miso (pâte de soja) et bien sûr la sauce soja sont utilisés. Le goût propre d’origine des aliments de qualité doit toujours rester au premier plan. Il s’agit de renforcer l’arôme naturel, sans jamais le masquer.

Pourquoi la nourriture japonaise est-elle si saine ?

Nulle part ailleurs les gens ne vivent aussi longtemps qu’au Japon. Cette espérance de vie élevée est également due à la cuisine saine du washoku. Les Japonais accordent une grande importance aux aliments frais et misent sur une alimentation variée et pauvre en graisses. La règle est la suivante : la qualité avant la quantité. Les ingrédients peuvent donc être un peu plus chers et, en contrepartie, se retrouver moins souvent dans l’assiette. Un menu japonais traditionnel se compose d’une soupe et de trois garnitures : on sert en général une soupe miso, du riz, du poisson, des légumes et des conserves. La préparation est particulièrement soignée afin que les ingrédients conservent leur forme et leur couleur d’origine après la cuisson. Pour que le corps reçoive tous les nutriments nécessaires, les Japonais consomment chaque jour de nombreux composants alimentaires différents. Le chiffre « cinq » joue un rôle important à cet égard : la cuisine japonaise traditionnelle veille par exemple à ce que chaque repas contienne les cinq saveurs : sucré, acide, salé, amer et umami. Le mot « umami » se traduit par « savoureux ». Cette cinquième saveur est un élément essentiel du washoku et permet de donner aux aliments une saveur pleine et intense. Une alimentation équilibrée vous met en forme et vous permet de vous sentir bien dans votre peau.

Quelles sont les particularités de la culture alimentaire et des manières de table japonaises ?

Au Japon, la nourriture a une grande importance et représente bien plus qu’une simple prise de nourriture. L’esthétique joue également un rôle important, car les plats japonais sont toujours disposés de manière artistique. Tout comme les Japonais sont très attentifs à la préparation et à la qualité des aliments, il existe des règles de base et une certaine étiquette à table. Tout d’abord, il est important de se nettoyer les mains avant chaque repas. Dans un restaurant japonais, chaque client reçoit une serviette chaude, appelée oshibori, pour se rafraîchir et se nettoyer les doigts. Contrairement à ce qui se passe chez nous, au Japon, les repas sont servis dans de nombreux petits bols. On ne mange que lorsque tous les plats sont sur la table. Comme il n’y a pas de plats classiques, le menu complet est servi en une seule fois au Japon. Les couverts sont remplacés par des baguettes. Les personnes invitées au Japon doivent veiller à ne jamais les poser verticalement dans le riz, car ce geste rappelle les rituels bouddhistes pour les morts. De même, il ne convient pas de pointer les baguettes vers d’autres personnes ou objets. Cela est considéré comme impoli au Japon.

La Cave Veuve Clicquot, un lieu chargé d’histoire
Les meilleurs restaurants de Vannes pour les amateurs de bonne cuisine